Accueil > Fiches Conseil Emploi > Je suis et relance mes entretiens et mes dossiers de candidature > Lettre de remerciements et lettre de regrets

Lettre de remerciements et lettre de regrets

Sommaire du dossier: Je suis et relance mes entretiens et mes dossiers de candidature

  • Lettre de remerciements et lettre de regrets

Ces courriers sont à ranger dans votre caisse à outils. Vous les utiliserez à bon escient, donc sans systématisme. Ces courriers se réalise après un entretien passé avec un recruteur (cabinet, RH en entreprise, manager, etc.). Ils sont là pour renforcer l’impact de votre candidature sur votre interlocuteur.

Ces courriers sont à ranger dans votre caisse à outils. Vous les utiliserez à bon escient, donc sans systématisme.

Ces courriers se réalisent après un entretien passé avec un recruteur (cabinet, RH en entreprise, manager, etc.).

Ils sont là pour renforcer l’impact de votre candidature sur votre interlocuteur.

 

La lettre de remerciements

 

A quoi sert-elle?

  • La lettre de remerciements est proche du mot que l’on peut faire à un ami avec qui l’on a passé un bon moment !
  • La lettre de remerciement se réalise à « chaud », et s’envoie avant d’avoir eu une quelconque réponse de son interlocuteur suite à l’entretien que nous avons eu avec lui.
  • Elle est là pour renforcer votre présence dans la mémoire de votre recruteur ; celui-ci, en effet, peut voir d’autres candidats, après vous. Il peut vous « oublier » ou, tout du moins, avoir besoin que vous lui rafraîchissiez la mémoire !

 

Elle signe, de nouveau, votre intérêt et votre motivation pour le poste.

 

Bien sûr, vous avez su les évoquer et les démontrer en entretien.

Mais les reformuler ne gâche rien. Au contraire !

 

  • Enfin, elle est simple, directe, chaleureuse et sincère.

 

Son principe de construction :

 

  • Une introduction : replanter le décor (votre interlocuteur gère plusieurs dossiers et personnes en même temps !), remerciements de l’entretien que vous qualifiez.
  • Un développement : rappel des atouts principaux que vous avez et de votre intérêt (précis) pour le poste.
  • Une conclusion : souhait de poursuivre les entretiens, de le voir de nouveau, ou de recevoir une réponse positive (c’est selon en fonction de ce qui a été convenu entre vous).

 

Exemple :

 Introduction:      Je vous remercie pour l’entretien – approfondi- chaleureux – technique –etc. que nous avons eu lundi 28 pour le poste d’Ingénieur développement.

Développement: Au cours de notre échange, vous avez pu apprécier (nous avons pu aborder – nous avons évoqué – j’ai pu détailler – etc.) mon expérience sur vos matériaux, ma bonne connaissance de vos process et mon souhait de participer au développement de vos produits.

En effet, je souhaite pouvoir poursuivre mon expérience d’innovation dans un environnement high-tech et mon expérience pourrait être un atout complémentaire pour vous.

Conclusion:         Je souhaite donc vivement pouvoir vous rencontrer de nouveau comme vous l’avez évoqué lors de notre échange.

                           Dans l’attente de votre réponse que j’espère positive

                           Bien sincèrement

 

NOTA : ne retenez que la trame, le squelette du courrier. Celui-ci doit vous ressembler, être rédigé avec vos mots, faire état de votre sincère intérêt, motivation et des compétences que vous souhaitez mettre en œuvre au sein de l’entreprise.

 

Ce courrier est le « petit plus » que vous pouvez faire après avoir bien préparé votre entretien, avoir réalisé une prestation à la hauteur de vos espoirs, compte-tenu que le poste vous intéresse tout particulièrement.

 

La lettre de regrets

 

  • Cette lettre n’a de regrets que le nom.
  • Elle est utilisée lorsque vous avez eu un entretien (avec un cabinet, une entreprise), que vous êtes arrivé en finale pour un poste qui vous intéresse vivement mais pour lequel vous n’avez pas été choisi.
  • Ce court message reprend les grandes lignes du courrier précédent. Seule la conclusion est différente.

 

Pourquoi rédiger une lettre de regrets puisque tout est perdu ?

 

  • Tout n’est peut-être pas perdu justement ! Certes, votre interlocuteur, au final, ne vous a pas choisi. Mais si vous êtes arrivé en finale, si vous avez été reçu en entretien, c’est que vous avez des atouts qui l’intéressent.
  • Il sera, de ce fait, peut-être amené à revenir vers vous.
  • En effet :

> Parfois le candidat qui a été choisi n’est pas pérenne au poste parce qu’il ne correspond pas, en fait, aux attentes du recruteur ;

> il ne se plaît pas dans l’entreprise ;

> il renonce au poste en période d’essai pour saisir une autre opportunité.

> D’autres raisons peuvent rendre le poste de nouveau vacant !

> Il peut, d’autre part, y avoir d’autres recrutements à venir ou en cours !

 

Votre interlocuteur aura d’autant plus tendance à revenir vers vous que vous lui avez signifié votre « regret » de ne pas avoir été pris cette fois-là.

 

Son principe de construction :

 

  • Une introduction : replanter le décor (votre interlocuteur gère plusieurs dossiers et personnes en même temps !), remerciements de l’entretien que vous qualifie.
  • Un développement : rappel des atouts principaux que vous avez et de votre intérêt (précis) pour le poste.
  • Une conclusion : si une nouvelle opportunité de collaboration se présente, vous serez ravi de pouvoir, de nouveau, le rencontrer.

 

Exemple :

 

Introduction:          J’ai grandement apprécié nos échanges et je vous remercie sincèrement du temps que vous avez pris pour me donner une réponse personnalisée.

Développement:    Bien sûr, j’aurais souhaité intégrer votre équipe d’autant que votre projet, les valeurs professionnelles que vous avez mis en avant ainsi que les missions du poste que vous proposez sont les éléments, comme je vous l’ai dit, que je recherche actuellement.

Conclusion:            J’espère vivement avoir l’opportunité de vous rencontrer de nouveau dans le cadre d’une de vos prochaines recherches.

                              Recevez, Monsieur Blanchard, mes cordiales/sincères salutations.

 

Ces 2 « outils » ne vont pas modifier la décision qu’a prise votre interlocuteur.

Par contre, elles peuvent moduler positivement la perception qu’il a de vous.

Ce sont les petits « + » que l’on peut mettre en œuvre lorsque l’on tient particulièrement au poste proposé.

Et la réussite d’une campagne de recherche d’emploi est le fruit de multiples petits « + »

Haut de page